Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2012

Robert Amadou : « Saint-Martin était plus chrétien que Martinès »

robertamadou.jpg

 

« Saint-Martin était plus chrétien que Martinès, voilà le nœud. Martinès l’était sans doute moins qu’il ne le déclarait et même qu’il ne le croyait ; Saint-Martin plus traditionnellement qu’il ne le confessait (je restreins mon propos à la christologie). Parce qu’il sent Jésus-Christ comme dieu, seigneur et Sauveur, il éprouve que le chemin direct, dont il privilégie le couloir théosophique, le seul peut-être qui atteigne le but, est devenu accessible à certains et que l’homme-esprit reçoit l’onction sacerdotale, selon l’esprit précisément qui seul importe puisque l’alliance a été rétablie. Par la prière, acte de la théurgie suprême, l’homme s’élève aux sphères supérieures dont les sphères visibles ne sont que les simulacres et dont le mouvement dirigé selon des lois et des rapports inaltérables enfante l’harmonie, et transmet les accords divins à l’universalité des êtres. Par la prière, l’homme tire Dieu de sa propre contemplation, il le réveille. Par la prière, l’homme communique avec Dieu… »

Robert Amadou, Préface in L.-C. de Saint-Martin, L’homme de désir, p.13.

Les commentaires sont fermés.