Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2014

"Notre être est continuellement et secrètement amené de la mort à la vie"

Bonne et Sainte Semaine, dans le Mystère de la Croix

croix.jpg

semaine sainte.jpg

« Voilà le véritable abandon, voilà cet état où notre être est continuellement et secrètement amené de la mort à la vie, des ténèbres à la lumière, et si on ose dire, du néant à l'être ; passage qui nous remplit d'admiration, non seulement par sa douceur, mais bien plus encore parce que cette œuvre reste dans la main divine qui l'opère, et qu'heureusement pour nous, elle nous est incompréhensible, comme toutes les générations dans toutes les classes le sont aux êtres qui en sont les agents et les organes... »

(Louis-Claude de Saint-Martin, La Prière, in Œuvres posthumes, réédition Collection martiniste, Le Temple du cœur, Diffusion rosicrucienne, 2001, p. 58.)